5 choses à savoir lorsqu’on débute avec des pédales automatiques

pédales automatiques

Les pédales automatiques améliorent la qualité de pratique du vélo à tel point qu’il devient impossible de s’en passer. Pourtant, parfois, il aura fallu des moments de galère avant d’en être convaincu. Petites histoires…

Tout commence par une publication de Mélissa sur Facebook.

“Salut les filles ! Je voudrais engager la conversation et recueillir divers avis sur les “pédales autos” ! Qu’est-ce qu’elles apportent, est-ce que vous avez constaté une certaine différence en les utilisant ? Ou peut-être que d’autre n’en voit pas l’utilité ? Je n’en ai pas encore, je voulais bien m’approprier le vélo avant d’en acheter maintenant je commence à y penser”

Et Marie de répondre…

Absolument fonce !  tu vas apprendre à rendre ton pédalage puissant et efficace,  une aide précieuse en toutes circonstances. Pédaler c’est appuyer sur une pédale pendant que l’autre pied tire vers le haut et cela tu ne peux le faire qu’en ayant les pieds fixés sur les pédales.

Et nous voilà parti pour 5 conseils pour adopter définitivement les pédales automatiques.

1 – Faites positionner les cales sur vos pédales automatiques

C’est à l’endroit où se pose naturellement le pied sur la pédale que se met la cale, à l’endroit où la pression est la plus forte : l’avant-pied.
On s’assure que le pied reste bien aligné sur la pédale, autrement dit, que le talon ne touche pas le cadre quand on commence à pédaler.

pédales automatiques

Il est possible de s’adresser à un spécialiste pour positionner précisément la cale. Le service est payant (~20 €) mais l’investissement vaut la peine car il est préférable d’avoir une cale parfaitement réglé lorsqu’on débute.

2 – La tension des pédales automatiques

Elles doivent libérer facilement le pied pour ne pas rester accroché.
Presque toutes les pédales ont une vis qui règle la dureté du ressort du mécanisme de maintien de la chaussure.
Quand on débute, il vaut mieux la desserrer au maximum pour que la pédale libère le pied plus facilement.  Plus il est facile d’enlever le pied, plus cela sera rassurant.
Encore une fois, si vous hésitez, rendez-vous chez votre vélociste. Profitez-en pour regarder et apprendre.

pédales automatiques

Ne pas perdre de temps…

Il y a trois systèmes de pédales pour les vélos de route, et encore d’autres pour le VTT.  Personne ne peut vous dire quel système est le meilleur. Souvent c’est le prix qui détermine le choix. 
On peut souvent lire, aussi, qu’il faut mieux commencer par des pédales VTT. Le fait que le pied peut être enclenché sur les deux côtés de la pédale est rassurant au début. Cependant, le geste de déclenchement est très vite automatisé pour les pédales route qu’il ne vaut, peut-être pas la peine de perdre du temps avec des pédales VTT.

3 – Faites quelques essais

Il est possible de faire ses premiers essais de “clipsage/déclipsage” sur Home-traîner, à condition d’en avoir un. Du coup, on peut le faire en se tenant à une porte, ou, encore, à l’extérieur, en tenant un arbre, un banc de parc ou une barrière de rue. 

pédales automatiques

Alors, comment faire exactement

Le principe est simple on dirait, la réalité beaucoup moins.

En premier, on enclenche le bout biseauté de la cale dans l’ergot, prévu à cet effet sur la pédale. Et puis, on appuie le talon vers le bas pour que le mécanisme s’enclenche et emprisonne la chaussure. S’il y a un “clic”, c’est que c’est bon.

pédales automatiques

Instinctivement, on veut soulever la chaussure de la pédale pour déchausser. Pourtant, pour y parvenir, il faut acquérir un nouveau geste.
Il faut d’abord appuyer sur la pédale puis tourner le talon vers l’extérieur. 

4 – Des débuts sur des routes calmes

Faites vos premiers essais sur des routes calmes. Dans l’idéal, roulez dans un quartier résidentiel avec beaucoup de rues qui se croisent et qui vous obligent à ralentir ou à vous arrêter.

Au moment de s’arrêter, on prend appui sur le pied qui reste enclenché, la pédale vers le bas. Dans cette position, on tourne le talon de l’autre pied, vers l’extérieur jusqu’à entendre le “clic” qui signifie que le pied est libéré. On peut ainsi le poser pour s’arrêter définitivement.

pédales automatiques

Si au moment d’enclencher le pied sur la pédale, vous n’y parvenez pas, continuez à pédaler quelques tours. Un vélo qui avance ne tombe pas et vous non plus. Gardez le pied non clipsé sur la pédale et suivez le geste de pédalage puis réessayez .  Plus le vélo avance vite, (sans trop exagéré), plus facilement, vous trouverez le bon moment.

N’attendez pas le dernier moment, anticipez le geste bien avant avec chaque arrêt.
Comme Marie le dit : “. Prends le temps de t’y faire mais tu vas voir, ça va très très vite puis, et ne t’inquiète pas , tu oublieras de décaler assez tôt et poum tu es par terre à l’arrêt .  Mais tu ne crains rien. Je te dis on y est passé tous !”

5 – Faites vous accompagner par un cycliste 

pédales automatiques

Pour vous mettre à l’aise et en confiance dès la première sortie de groupe, faites savoir que c’est votre première fois.  Demandez à un cycliste de vous rappeler de déclipser au bon moment.

En espérant que ces conseils sauront vous convaincre et vous aider, concrètement à passer aux pédales automatiques.

2 Comments

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*