Première cyclosportive : 10 conseils pour s’y préparer

La première cyclosportive, comme un rite initiatique censé symboliser le passage de débutant à cycliste. Dans cet article, on vous donne 10 conseils indispensables pour savoir aborder la première cyclosportive d’une longue série. On l’espère.

C’est vrai que les cyclosportives permettent aux cyclistes débutants de relever un joli défi sans prendre de risque. Car la performance lors de la première cyclosportive ne se détermine pas par rapport à un classement mais par le fait d’aller au terme de la cyclosportive.

C’est ainsi que la première cyclosportive a un goût particulier.
[Lire “5 conseils pour développer les cyclosportives auprès des femmes“]

La première cyclosportive

Il n’est pas question, ici, d’aborder la question de la préparation d’une cyclosportive. Mais, plutôt, de donner des conseils pour ne pas être perdue le jour de la première cyclosportive.

Conseils pratiques

1 – Vérifier la météo et prévoir un jeu complet de vêtements différents

Même si on peut faire confiance aux prévisions pour le lendemain, il faut mieux apporter des vêtements pour toutes les conditions par rapport à la saison ou par rapport au lieu. Les conditions météorologiques peuvent évoluer rapidement, notamment lorsqu’on participe à une cyclosportive de montagne. 

A prévoir éventuellement un sous maillot supplémentaire, une veste sans manches, des manchettes, des jambières, des gants…

2 – Vérifier les charges des équipements électriques et recharger-les ! 

Di2, GPS, capteur de puissance, lampes … ne rien est plus frustrant que découvrir le faible niveau de son GPS le matin de la course !

3 – Etudier le parcours

Repérer montées, cols, dangers, difficultés…  Il est possible d’imprimer la représentation du profil du parcours et de la coller sur le cadre. Certains organisateurs fournissent ce document. On veille à repérer les zones de ravitaillement et les indiquer sur le document.

Si on n’habite pas trop loin, il est toujours conseillé de faire une sortie “repérage” du parcours à quelques semaines de la course.

5 – Prévoir des épingles à nourrice et un jeu d’attaches rapide

Une cyclosportive est chronométrée : la puce se retrouve normalement derrière la plaque du dossard, fixé au guidon. Les attaches rapides sont généralement fournies par l’organisateur mais il arrive parfois de ne pas les trouver dans son “pack dossard”. C’est également vrai pour les épingles qui sont utilisées pour fixer un dossard en papier gommé sur le dos de chaque cycliste. 

6 – Repérer le lieux de retrait des dossards et chercher le la veille

De préférence on arrive la veille pour chercher le dossard. Cela vous permet de préparer la tenue et le vélo en toute sérénité. Une fois sur place, aller voir la ligne de départ. 

7 – Faire un tour à vélo la veille

Cela est une bonne idée pour plusieurs raisons : Vous vous assurez du bon fonctionnement du vélo après le déplacement en voiture. Souvent, un réparateur de vélo est installé dans la zone de retrait de dossard pour aider avec des problèmes techniques dernière minute et pour dépanner.

On peut également en profiter pour repérer la ligne de départ et ses premiers km comme aussi les derniers km. C’est préférable car ce sont les deux moments de la course les plus critiques et souvent les plus dangereux : il y a des ronds-points à maitriser, des îlots au milieu de la route à éviter.

8 – Préparer le vélo et la tenue la veille

Une fois récupéré le dossard, préparez le vélo : mettez la plaque en place sur le guidon, le dossard sur le maillot. Préparez votre alimentation aussi : remplissez vos gourdes avec du boisson adapté et vos poches avec de la nutrition.

9 – Préparer aussi “l’avant départ”

Pensez à ce que vous allez prendre le lendemain : en plus d’un léger coupe-vent ou veste pour vous protéger des températures plus basses le matin, prévoyez une bouteille d’eau supplémentaire.

première cyclosportive

Parfois on attend longtemps le moment du départ et il pour éviter de boire de sa gourde, prenez une une petite bouteille en plastique avec vous. Une fois bu, vous pouvez la faire passer à un spectateur pour la jeter pour vous. Pensez aussi au gel à prendre juste avant le départ !

Puis n’oubliez pas à prendre le ticket du repas et si possible un set de vêtement d’échange.

10 – Prévoir “l’après course”

Après 3 heures d’effort en course, vous allez être contente de retrouver un jeu de vêtements frais et surtout chaud. Parfois, il y a aussi la possibilité de se doucher sur place, n’hésitez pas à en profiter, surtout à mi-saison.

Personnellement j’ai aussi une bouteille d’eau dans ce sac et quelque chose à manger.

En suivant ces 10 conseils vous devrez être déjà plus à l’aise avec votre première participation d’une cyclosportive. A titre générale, je vous conseille également de bien boire et manger avant, pendant et après la course :

[Ce qu’il faut savoir sur l’alimentation du cycliste] [3 conseils pour l’hydratation du cycliste]

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*