La Ronde Castraise : une course à forte personnalité

A ne surtout pas manquer, La Ronde Castraise fait partie des épreuves cyclosportives à forte personnalité. Organisée par une équipe de cyclistes passionnés et bénévoles, elle offre des parcours exigeants mais néanmoins accessibles à un cycliste entraîné.

Vous trouverez toutes les informations concernant la 19e édition de la Ronde Castraise du dimanche 28 avril 2019 en cliquant sur l’image.

La Ronde Castraise pratique

En quelques mots, d’un point de vue pratique, il est possible de s’inscrire :

Tarif préférentiel jusqu’au 17 mars

Dans tous les cas, il faut fournir une photocopie de la licence sportive ou un certificat médical.
Le tarif d’inscription est de 29 euros jusqu’au 17 mars 2019 et de 39 euros après cette date.

N’hésitez pas à consulter la page Facebook et à vous abonner.

Du sport, du terroir

La Ronde Castraise est de ces courses cyclistes qui fleurent bon le terroir. Cette notion n’a rien de péjoratif. Bien au contraire, La Ronde Castraise s’inscrit à la fois dans un territoire géographiquement délimité, une histoire sportive et une culture locale.

La ville de Castres

Même si la ville se trouve un tant soit peu à l’écart des axes principaux de communication, Castres a toujours su conserver le dynamisme économique lui permettant de s’étendre. Elle constitue le troisième grand noyau industriel de midi-pyrénées. L’industrie textile y est importante. C’est à Castres que les “Laboratoires Fabre” ont pris leur essor en 1962.

Le terrain de jeu

A l’ouest et vers le nord, direction Albi, les vallonnements sont doux et réguliers au rythme d’une succession de collines surmontées la plupart du temps par une agglomération, un hameau, un village, une petite ville. Castres est néanmoins adossée à la montagne, au sud-est. La montagne noire n’est pas loin, Le sidobre et les monts de Lacaune. Bien entendu, ce ne sont pas de spectaculaires massifs montagneux mais ceux qui s’y frottent savent que les routes y sont dures à parcourir. C’est le terrain de jeu des parcours de la Ronde Castraise.

Quel temps fait-il ?

L’épreuve est organisé à un moment où le printemps s’installe définitivement. Souvent, il fait encore frais le matin (10°) pour atteindre progressivement un bon 20° lorsque le soleil est bien installé dans le ciel.
La température est idéale pour rouler à vélo. Cependant, il peut arriver qu’il pleuve à cette saison.

[Lire ou relire l’article sur les saisons du vélo en cliquant sur l’image ci-dessous]

Conseils pour s’habiller ce jour là.

On porte une tenue habituelle du printemps qu’on renforce par le port de manchettes et de jambières. On les retire lorsque la température le permet. Sous le maillot, il est possible d’ajouter un sous-vêtement thermique.
Dans une poche arrière du maillot, il est conseillé d’emporter une veste imperméable légère.

Le vélo Sport Castrais

La Ronde Castraise est organisée depuis 2001 par le Vélo Sport Castrais (VSC). Il faudra 3 ans pour que le nombre de participants atteigne 1 000. Depuis, chaque année, le nombre d’inscrits se situe dans une fourchette de 1 200 à 1 500.

L’énergie des bénévoles

La Ronde Castraise n’est pas une course organisée par une société d’événements sportifs. L’épreuve existe depuis 19 éditions grâce à l’investissement et l’énergie des bénévoles du Vélo Sport Castrais.
Trop souvent, on ne se rend pas compte des conditions d’organisation d’une épreuve sur route. Pour organiser un tel événement, c’est plus de 6 mois de travail. Obtenir les autorisations, constituer le dossier administratif, réunir des moyens financiers, communiquer, s’assurer que tout fonctionne le jour J. Bref, il faut une belle équipe, bien coordonnée et bien soudée.

Organisation Ronde Castraise 2017

Uploaded by Velo Sport Castrais on 2017-05-01.

Une course, un club, une histoire

Les hommes du VCC font tout cela. Le club existe depuis 1923. Depuis, le club fonctionne au gré des présidents et de l’engagement des coureurs. Il y  a, aujourd’hui, une centaine d’adhérents et près de 80 coureurs. Ils sont affiliés à la FSGT (voir article).

[Lire ou relire l’article pour “comprendre l’organisation du cyclisme en France” en cliquant sur l’image ci-dessous]

Un club d’hommes, une section féminine

Comme tant de clubs en France, le VSC est un club d’hommes. Pourquoi faudrait-il l’en blâmer ? A l’image du cyclisme en France, le club rassemble celles et ceux qui veulent rouler en compétition. De toute évidence, très peu de Castraises sont dans ce cas.
Pourtant en 2002, le club se targue d’avoir une section féminine de 10 licenciées.

… et les femmes cyclistes ?

En proportion du nombre des inscrits, elles restent peu nombreuses. Et curieusement, leur nombre varie énormément d’une année sur l’autre. Les femmes cyclistes sont moins nombreuses lorsque la météo n’est pas favorable.
Même s’il y a trois distances bien différentes (58, 95 et 135), les femmes cyclistes préfèrent s’engager sur le parcours intermédiaire. Ce qui peut laisser penser qu’il y a un réel attrait pour les parcours.
Enfin, sur “La Sidobre”, les femmes se répartissent équitablement sur l’ensemble du classement. Ce qui laisse apparaître des profils variés de cyclistes.

L’épreuve

Avec la Ronde Castraise, le VCC ne se contente pas d’organiser une course. Il met en valeur la ville et son environnement.

Il y a 3 parcours.

  • La Vabraise – 58 km et 910 D+
  • La Sidobre – 95 km et 1 400 D+
  • La Castraise – 135 km et 2 050 D+
https://youtu.be/BrSUyyWwvNo

Description

Les 34 premiers kilomètres sont communs aux trois parcours. A partir de là, la Castraise se dirige vers les monts de Lacaune, pendant que les deux autres parcours se contentent des pentes du Sidobre.

Les monts de Lacaune et Le sidobre sont deux massifs montagneux pittoresques. Pour y accéder, on suit des routes sinueuses et encaissées au coeur de secteurs boisées.

Sur la Sidobre, on relève deux difficultés principales :

  • La côte de Saint-Salvy située dès le 5è kilomètres : une montée de 14 km à 4% de dénivelé.
  • Au 46è kilomètre, une montée de 7,5 km à 4%, à partir de Lacaze.

Comment aborder “La Sidobre”

  • Un échauffement préalable permet d’aborder la première ascension dans de bonnes conditions.
  • il faut pouvoir rouler fort dans les descentes, notamment lorsque la pente est faible.
  • il faut être capable de maintenir une forte intensité dans les montées et savoir changer de rythme lorsque la pente se modifie.

En conclusion

Même si ce parcours est exigeant, un cycliste correctement préparé sera très à son aise. Il est possible de maintenir une grosse intensité en montée car, à chaque fois, les descentes sont longues. Elles permettent à la fois de récupérer tout en roulant fort pour rétablir la moyenne.

Il faut absolument participer à La Ronde Castraise. Bien placé dans le calendrier, elle permet de débuter sereinement la saison des cyclosportives. L’accueil est chaleureux. L’organisation est sérieuse, mené par des bénévoles engagés et passionnés. L’épreuve se déroule sur des routes typiques de la région au cœur de paysages somptueux.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*