GRAVEL Pyrénées, 12 et 13 septembre 2020

Gravel Pyrénées

Argelès-Gazost ouvre ses portes à la GRAVEL Pyrénées, le premier festival complètement dédié au Gravel. A partir du village, lieu d’échanges et de convivialité, on peut parcourir les cols des Pyrénées par des sentes jusqu’ici réservées aux randonneurs.

On pensait tout savoir sur les Pyrénées à vélo mais voilà qu’à présent, fidèle à sa nature, le gravel ouvre de nouvelles portes bien agréable. Nous l’avons écrit dans cet article, “Le GRAVEL, un état d’esprit ou une nouvelle discipline“, le gravel est un vélo polyvalent permettant de passer de la route à la terre sans devoir changer de monture.

Gravel Pyrénées, 12 et 13 septembre 2020

C’est ainsi que Gravel Pyrénées organise les 12 et 13 septembre 2020, un événement 100% Gravel aux portes d’Argelès-Gazost. 

De quoi s’agit-il ? 

Gravel Pyrénées, c’est avant tout deux jours de sport pour les passionnés de vélo nature entre route et chemins de terre.
Informations et détails sur le site de l’organisateur

Samedi 12 septembre, c’est le “warm-up”. 25 kms en vallée et moyenne montagne pour réveiller les jambes et se mettre dans l’ambiance. Départ à 15 heures pour un retour estimé vers 17 heures. 

Gravel pyrénées

Dimanche 13 septembre, c’est un peu plus costaud. Deux parcours. 

  • Un parcours de 70 km, dit de “découverte” qui nous fera prendre de la hauteur mais en suivant les dénivelés accueillants des chemins forestiers. Le vélo gravel offre cet possibilité d’accéder à des chemins que l’on ne parcourt pas en vélo de route. Direction le col du soulor, mais par les chemins de traverse.
  • Le parcours de 100 km est plus sportif, des chemins supplémentaires pour davantage d’expérience gravel. Il y a des sections chronométrés sur ce circuit pour celles et ceux qui veulent ressentir de nouvelles exaltations sans que ce ne soit obligatoire. On peut aussi, tracer la route sans la pression d’un chrono.

Pour s’insrire, c’est là : Inscription

Le village, lieu de partage de La Gravel Pyrénées

Mais que serait un événement Gravel sans un espace de partage. Le village “Gravel Pyrénées”, ouvert durant tout le festival, est l’endroit où on se retrouve. Point de départ et d’arrivée des circuits, il est possible de s’y détendre, s’y restaurer et discuter gravel. C’est un endroit indissociable du “gravel spirit”, un lieu de convivialité, d’échanges, un endroit où on laisse de côté les ultimes barrières. On y découvre, voire retrouve les produits du terroir, ceux qui fleurent bon le pays. C’est là, qu’on rencontre ceux qui font vivre le gravel : spécialistes des cycles, des vêtements, des accessoires et matériels. 

L’hébergement

En ce qui concerne l’hébergement, il n’y a aucun problème car Argelès-Gazost dispose de tous les équipements nécessaires.
Pour des informations sur les hébergements, c’est ici : hébergements

Le Gravel et sa médiatisation

Le Gravel est en phase de développement et des événements de cette sorte permettent de médiatiser la pratique.

Donner de la visibilité au Gravel

Une médiatisation indispensable car le Gravel souffre d’une image élitiste. Des groupes de passionnés qui se retrouvent pour vivre des moments entre eux, sur des terrains, semble-t-il, inhabituels. C’est un peu le danger des “communautés”. La pratique n’est pas correctement définie dans les yeux du public. On pense trop souvent compétition, challenge, défi, dépassement de soi… 

Alors que le Gravel, c’est autre chose. Certains veulent en faire une “compétition”. D’autres veulent le rattacher au bikepacking. Ce qui est sûr, aujourd’hui, c’est que le Gravel doit se construire une personnalité, en dehors de communautés qui isole le Gravel du grand public. 

Gravel Pyrénées, une équipe de passionnés

Et Gravel Pyrénées contribue, grandeur nature, à cette réflexion. C’est ainsi que les organisateurs se définissent, “A l’origine pratiquants de cyclisme sur route, de VTT, de cyclocross ou de montagne, ils partagent tous cette même soif de la découverte et des sommets pyrénéens…”

Le Gravel et les femmes cyclistes

Si, généralement, la pratique du Gravel reste le fait de passionnés, le nombre de femmes engagées dans le Gravel est assez faible. A titre d’exemple en 2019, 8 femmes sur 234 inscrits ont participé au “Gravel Roc”, l’épreuve dédiée à la pratique du Roc d’azur. 

Pourtant, on peut légitimement penser que le Gravel peut devenir une pratique réunissant davantage de femmes, en insistant sur l’aspect “aventure, découverte, sortir des chemins battus”, en somme, ne pas faire comme on a toujours fait, ramener le sport à de la compétition. C’est une autre vision du sport

Femme & Cycliste, partenaire de Gravel Pyrénées

Et nous sommes à la Gavel Pyrénées pour rouler toutes et tous ensemble. Au village, mais aussi sur les différents parcours.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*