Nelly Robin aux championnats du monde Granfondo à Poznan

Le dimanche 01 septembre 2019 se terminait, à Poznan en Pologne, les championnats du monde GranFondo UCI 2019. Nelly Robin, femme et cycliste amateur y participait. Elle nous donne ses impressions. Une manière également de comprendre les ressorts de la passion pour le vélo et les exigences du sport amateur.

Cette épreuve des Championnats du monde Granfondo à Poznan arrive en conclusion d’une série de courses qualificatives organisées à travers le monde, qui mènent aux championnats du Monde. Les meilleurs 25% des cyclistes de chaque catégorie d’âge lors des épreuves qualificatives ont automatiquement le droit de participer à ces Championnats. Un maillot arc-en-ciel est attribué à chaque vainqueur de catégorie.

Les championnats du monde Granfondo

C’est peu que de dire que le niveau est élevé. Cette série rassemble des coureurs amateurs très compétitifs, souvent représentant du haut niveau de leurs pays respectifs. Le maillot est convoité. D’anciens cyclistes élites y participent. Il est vrai qu’après avoir consacré une partie de sa vie au vélo,  il est difficile de tirer un trait sur sa passion et la frénésie de la compétition.
D’autres cyclistes  souhaitent situer leur niveau de condition physique dans des épreuves au niveau relevé.

Nelly Robin

Nelly Robin n’est ni l’un ni l’autre. Elle pratique le vélo, uniquement depuis 5 ans.

Le 20H Le Mag […] du 3 octobre 2019 – Le 20h Le Mag | TF1

Replay ▶️ Le 20H Le Mag propose chaque jour un sujet sur des héros ordinaires ou des Français qui font l’actualité et parfois des personnalités. Le magazine se conclut par une page météo présentée en direct.

Des débuts tardifs

Nelly débute le vélo tardivement. Durant 12 ans, elle court, principalement le marathon. Et puis, les genoux ne suivent plus la cadence. Rééducation, opération et puis le verdict tombe : il vaut mieux arrêter de courir.
Même si elle se remet à l’accordéon – une autre passion de son plus jeune âge – le sport lui manque. Elle décide d’aller au travail à vélo électrique d’abord avant de penser à rouler à vélo plus régulièrement.
Au début, elle roule seule et intègre, ensuite, un groupe de cycliste loisirs. En 2019, elle prend une licence au “Beaupréau Vélo Sport” où elle reçoit un accueil formidable.

Mais l’esprit de la compétition n’est jamais loin. Elle retrouve dans les épreuves cyclosportives ce qu’elle aimait dans la course à pieds sur route : le sentiment d’appartenance à un groupe, la convivialité, le partage des sensations sans aucune barrière d’âge, sociale ou professionnelle.
Elle enchaîne les courses, les podiums, résiste au stress, à la pression ce qui lui permet de continuer à se dépasser, de se préparer et de s’améliorer.

[Relire l’article “5 idées pour développer les cyclosportives auprès des femmes” pour comprendre la passion du vélo]

Les championnats du monde Granfondo pour se tester

Nelly voulait se tester sur une cyclosportive sélective. C’est ainsi qu’elle s’est qualifiée pour les championnats du monde granfondo en se classant 3e de l’épreuve de qualification en France. Test réussi !
Elle ne suit pas de préparation spécifique, uniquement l’expérience de la course à pieds : endurance et persévérance. Et puis, elle continue son programme de participation aux cyclosportives du Trophée de l’Ouest. Sa participation au Championnat de France Master lui offre l’occasion d’acquérir davantage d’expérience et de s’améliorer.

De Mauges sur Loire à Poznan en camping car

Nelly décide de louer un camping car et de s’y rendre en famille avec ses parents âgés de 80 ans. Ce fût une expérience incroyable, humaine et familiale, particulièrement riche en émotions. Des moments inoubliables, partagés en famille.

Nelly ne s’arrête pas sur la qualité de l’organisation qui de l’avis de tous n’était pas au niveau d’un tel championnat.
Par contre, elle a créé des liens avec les autres français présents sur place. Ils lui ont donné des conseils, l’ont encouragé. Elle regrette néanmoins que la FFC n’ait pas fait plus d’effforts pour rassembler ces amateurs qui représentent la France.

La course de Nelly Robin aux championnats du monde Granfondo

Selon elle, ce fut une vraie aventure marquée par de nombreuses chutes et crevaisons. Partie dans la dernière vague de 120 femmes, elle a pu rouler durant les 30 premiers kilomètres malgré la chaleur et le vent.
Elle a décroché ensuite en raison d’une chute. Pendant les 30 kilomètres suivants, un relais s’est organisé avec deux Anglaises, sympathiques et efficaces. Puisque, ainsi, elles ont pu réintégrer un plus grand groupe au bout de trois heures d’efforts tout de même.

Mais à la fin, quel plaisir de franchir la ligne, de terminer la course des championnats du monde Granfondo.
Malgré la chaleur étouffante, l’organisateur n’avait pas prévu assez d’eau. Heureusement, un Mexicain lui offre le reste de sa gourde.

C‘est en somme une bien belle conclusion. Il y a la compétition. Mais il y a surtout des cyclistes qui vivent leur passion les uns avec les autres. Une image d’un sport coopératif, généreux et solidaire.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*