Le 8 mars 2020, avec les Bagat’elles Bike

Le dimanche 8 mars 2020, journée internationale des droits des femmes, Bagat’elles Bike organise une journée entièrement dédiée au vélo et à la sensibilisation et la mobilisation pour les droits des femmes.

Pour la troisième année consécutive, le 8 mars, l’association Média-Pitchounes organise un événement croisant la célébration de “La Journée internationale des droits des femmes” et le vélo.

Une journée consacrée au vélo

Le vendredi 8 mars 2019, l’association organisait une journée à vélo pour les femmes, à Toulouse à partir du quartier Bagatelle.

Le programme du 8 mars 2020

Le dimanche 8 mars à 9 heures, le rendez-vous est fixé pour une sortie à vélo à partir du lac de La Ramée à Tournefeuille.

43.5663486,1.3096168

Find local businesses, view maps and get driving directions in Google Maps.

A partir de là, deux parcours sont prévus pour une randonnée à vélo ouverte à tous. Le départ a lieu à 10 heures. Un café accueille cycliste et accompagnateurs à partir de 9 heures.
Les deux parcours :

Partenaire
L'argalyde

Organisation Média-Pitchounes

“Média-Pitchounes”, association créée en 2005, est située au cœur du quartier Bagatelle à Toulouse. Elle propose des activités socio-éducatives aux jeunes et notamment une initiation au journalisme, comme un prétexte pour s’ouvrir au monde.

En 2010, Le Tour de France est devenu un prétexte pour ces reporters en herbe. Ils sillonnent les routes de France dans leur camionnette devenue désormais célèbre. Journalistes, ils interviewent coureurs, directeurs sportifs, organisateurs. Les émissions sont diffusées sur le site de l’association.

Une section vélo

Et pour aller plus loin, Laurent Girard, le responsable de l’association,  a décidé d’implanter le cyclisme au cœur du quartier en ouvrant une section vélo dans l’association : “BAGAT’ELLE BIKE”.
Cette section a pour but de développer la pratique du vélo pour les jeunes femmes particulièrement au sein des quartiers politique de la ville en organisant des sorties, séjours et ateliers d’initiations. C’est une activité de loisir excluant toute participation à des compétitions et incluant les valeurs du sport et de l’écologie.

Une section sportive

Cette section sportive a également comme objectif de changer les mentalités assez fermées de l’image de la femme que l’on retrouve dans ces quartiers notamment vis à vis du sport en général mais encore plus du cyclisme qui symbolise l’indépendance, la confiance en soi et l’émancipation.

Une marraine de renom

Marion Clignet, n’est plus à présenter, elle est un soutien de poids. Sa volonté est de donner à la pratique du vélo par les femmes, toute la place qu’elle mérite.
Pour cela, elle s’investit auprès des instances fédérales pour que la pratique du cyclisme par les femmes s’améliore et permette aux futures cyclistes de haut niveau d’avoir des conditions de pratique décentes.
Toujours présente sur le terrain, elle n’hésite pas à donner de son temps pour accompagner les groupes et conseiller individuellement les débutantes.

La journée internationale des droits des femmes

Très tôt, un mouvement revendiquant l’égalité Femmes-hommes est apparu dans le monde occidental. La première “journée internationale des femmes” est célébrée le 19 mars 1911, revendiquant le droit de vote, le droit au travail et la fin des discriminations au travail.

Ce n’est qu’en 1977 que les Nations-unies invitent tous les pays à célébrer une journée en faveur des droits des femmes : l’occasion de faire un bilan sur la situation des femmes dans la société et de revendiquer plus d’égalité en droits.

Le vélo, mobilité et liberté

L’intérêt du vélo est triple. Moyen de déplacement, objet pour les loisirs et pratique sportive. A la fin du 19e siècle, les hommes riches s’emparent du tricycle, objet technique moderne, à la mode. Signe d’élégance et de modernité. Ce merveilleux objet qui donne à l’homme la vitesse du cheval.

Les femmes vont s’emparer de cet accessoire à la mode. Même s’il reste un objet de luxe, réservé aux loisirs des plus riches, celles qui vont l’utiliser vont ouvrir une brèche dans le monde masculin. En s’autorisant à pédaler, les femmes gagnent le droit à la mobilité, le droit d’aller où elles veulent quand elles le veulent, avec qui elles veulent.

Le vélo, lutter contre les préjugés

Pourtant, les femmes à vélo ont affolé les esprits et les hommes. Liberté des corps ou corps en mouvement, la pratique du vélo par les femmes fut considérée dangereusement anti-féminine, anti-chrétienne et impudique.

L'argalyde

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*